Dans la vie, il faut oser écrire.

Dans la vie il faut oser écrire. L’écriture comme une survie, comme une évidence, comme un témoin de soi, comme une relation d’amour avec l’autre. Il faut oser écrire sa vie.

Il n’y a pas d’états d’âmes mais des moments d’âmes. Il faut aller au-devant de l’amour. Il faut marcher avec audace et désir de tout aimer, de tout découvrir.

A quoi cela servirait-il d’attendre en ayant le cœur meurtri de regrets, de doutes et de peurs.

Non il faut y aller et puis prendre un bon souffle pour rêver enfin.

Dans la vie il faut oser et c’est tellement porteur de savoir que nous avons des ailes parfois à la place de nos pieds.

Et quand ce sont nos pieds, c’est bon de sentir que la terre est là et que nous avons bien fait de grandir ainsi pour avoir de plus grandes jambes et ainsi pouvoir parcourir le monde à notre rythme.

Avoir l’audace de dire oui, avoir l’audace de te prendre dans les bras quand j’en ai envie et de ne pas avoir ce doute de me tromper.

Regarder que tout va si simplement finalement quand les rencontres doivent se faire. On écrit son histoire ainsi et on se reconstruit grâce à l’écriture.

A lire:

L’écriture thérapeutique pour pardonner

Dans la vie il faut oser et cette nuit, j’ai fait un rêve.

Ma famille, mes enfants, et mon chéri on décidait d’aller faire une randonnée vélo au travers d’un endroit que je veux découvrir.

Dans le rêve je sentais toutes les questions et qu’est-ce qu’on emmène pour ne rien manquer durant le séjour, et s’il fait beau et s’il fait froid et comment on va faire pour manger car dans ce coin là il n’y a pas grand-chose : la nature, des vestiges et c’est tout.

Et puis dans mon rêve, nous prenons la route, avides de découvertes mais aussi la crainte au cœur de l’inconnu.

Nous arrivons alors dans un endroit particulier un château dentelé de pierre. J’y voyais la précision au millimètre près.

Ce château était entouré d’eau et les visiteurs pouvaient se jeter à l’eau pour nager autour.

Et c’est là que je vois ma mère se mettre à nager alors qu’elle ne sait pas, qu’elle a peur de l’eau.

Je lui disais mais non maman fais attention et elle y allait et là je me suis rendu compte qu’elle avait osé.

Le cœur balloté dans la peur qu’elle se noie, le cœur inquiet de la perdre et de ne pouvoir l’aider.

Mais non tout s’est bien passé.

Puis, mon rêve continue et là c’est le château dans toute son ampleur et ses moindres recoins secrets.

Les gens étaient agglutinés devant quelque chose nous nous sommes approchés avec mon petit garçon et un lion y était. Il nous scrutait tous.

J’ai vu qu’il allait sortir de son lieu, j’ai vu qu’il allait sauter sur nous.

Les gens ont commencé à paniquer et c’est alors que mon fils m’a lâché ma main et s’est engouffré dans le trou devant pout aller au-devant du lion pour le caresser.

L’animal s’est laissé faire et mon fils s’est retourné et m’a dit tu vois maman il est sympa et super doux.

Dans la vie, il faut oser et vivre le moment de grâce parfois inattendu, incroyable et impressionnant.

Les rêves existent !

Ensuite, j’ai continué le périple, ce tour de château incroyablement magnifique par cette pierre dentelée sculptée si finement. J’étais en admiration. Et c’est alors que je me cogne contre quelqu’un.

C’est une femme, nous nous regardons. Une émotion grandit et je m’apprête à pleurer.

Et c’est alors qu’elle me dit : Vis l’instant, ne pleure pas. Ne mets pas le dehors à l’intérieur. Vis et profite. Et écris ce que tu ressens. Vibre avec l’écriture de ton âme.

A lire sur mon blog:

L’écriture intuitive, une voie vers notre âme.

Dans la vie, il faut oser grandir

Pourquoi ai-je mis tant de temps à grandir ? à me poser tant de questions sur le pouvoir de mes actes. Pourquoi se poser des questions sur les rencontres alors qu’elles sont là simplement finalement pour vous toucher l’endroit de l’âme qui vous parle. C’est alors que vous osez prendre un crayon et écrire. Car l’écriture fait grandir indéniablement. Elle donne confiance et nous redonne notre pouvoir.

Ce sont les moments d’âme. Ce sont les instants précieux de la vie où il faut oser et c’est tout.

Pourquoi faut-il mettre de l’émotion partout ? Pourquoi le cœur pleure t’il sa déraison ou son soupir de connaître l’autre pour tout expliquer tout le temps ?

Et si on partait pour de vrai dans un élan et qu’on accueillait la vie dans son immensité sans rien contrôler. Et si on se laissait glisser dans le ravin.

Ce week-end, un ami auteur m’a dit qu’il écrivait sans émotion.

Wahou ! cela m’a tellement interpellé. Moi qui vis tout de l’intérieur depuis des années, qui a extériorisé toute mon émotion dans l’écriture expressive au travers de journaux intimes et d’autres textes.

Cette affirmation m’a bouleversée, questionnée voir je l’ai jugé. Je me suis dit et bien ton livre il doit être ennuyeux.

Mais non la vie n’est pas que de l’émotion extérieure vers l’intérieur.

Ne serait-elle pas tout simplement cette compréhension simple du moment, de l’être sans rien.

Je suis et je vois et je porte le monde dans mon coeur.

Mettre encore et encore de l’intelligence émotionnelle, mettre de l’intelligence sensible au travers de l’écriture.

Tout ce que je suis et m’efforce d’enseigner aussi et de transmettre.

Et si le cœur en disait bien plus sur notre pouvoir. Et si celui-ci pouvait simplement vivre, battre dans un amour simple sans fioriture, sans faire valoir une différence d’hypersensible d’atypique.

Juste être tel qu’on est. Juste croiser les gens qui doivent être là. Juste vivre son chemin comme une branche qui pousse, qui s’est enracinée et qui suit son chemin dans la terre.

Certes parfois sinueuse et tortueuse mais cette racine a osé et c’est bien de vivre sans tout le temps se dire que ça va me toucher, ça va m’ébranler, ça va me bousculer.

Dans la vie, il faut oser se bouleverser en écrivant.

Ce rêve m’a bouleversé. Et j’ai eu le besoin irrépressible de l’écrire, de vous le raconter.

Dans la vie il faut oser les moments d’âme plus que les états d’âmes et savoir aussi laisser parfois de côté tout son monde émotionnel pour se dire qu’une histoire s’écrit au fil de la vie et accepter d’être aussi ce fantôme qui se montre.

Dans la vie il faut oser ne pas se laisser dominer sans cesse par nos émotions, nos sentiments d’amour. Il faut oser écrire et être dans sa plein vérité sans se leurrer sur qui nous sommes? Les moments d’âme se créent alors leur chemin de vie et nous restons dans notre plein pouvoir grâce à l’écriture.

Rêver dans une réalité constante et passionnante.

A lire sur mon blog des extraits de mon livre: Les 7 rêves de l’amour, un voyage en pleine confiance du coeur.

Dans la vie rien n’est prévisible.