Être bien aimé(e)

Si j’étais Bien Aimé.e

Et si j’étais Bien Aimé e.

« Différents sommes-nous, Ô cœur princier ! Différents nos rôles et nos destinées ! » Elizabeth Barret Browning

Tu as bien raison Elizabeth de préciser que l’altérité est le point d’orgue à l’amour. Et il est bon de le DIRE.

Et ça on a tendance un peu à l’oublier dans l’amour.

Combien diront qu’ils ont rencontré l’amour enfin ?

On est pareils, on s’aime, on regarde au même endroit. Enfin bon ça c’est compliqué quand on est deux. Il ne faut pas non plus exagérer dans le feu de l’amour, du grand Amour. 
Oui la relation quelle qu’elle soit commence à deux et peu importe le lien de départ, l’origine, le sexe. On a juste parfois à se regarder, à se reconnaître même et on voit vite que cette rencontre va devenir alors une relation, une relation d’amour.

Et cela rend la relation personnelle, intime à soi, chacun dans son propre amour de soi également.

Mais pourquoi alors a t’on a des relations si différentes ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas toujours à faire en sorte que ce soit une Belle relation ou reste une belle relation.

Parce que justement j’ai tendance à m’oublier au fil de la relation.

« Différents sommes-nous, différents nos rôles et nos destinées. »

Si je veux être Bien Aimé e, je dois être face à l’autre et l’autre en face doit être également.

On n’est jamais seuls dans une relation puisqu’elle se vit à deux ou à plusieurs. Il convient alors d’apprendre à être dans un face à face, dans un groupe et ce n’est pas toujours évident au fil du temps dans la relation.

Mais alors que faudrait-il faire pour être Bien Aimé e ?

ÊTRE

Être oui mais ça veut dire quoi ? On entend partout qu’il faut se reconnecter à soi, respirer, ouvrir ses chakras ! Accueillir même la colère de l’autre, accueillir ma tristesse aussi ! Wahou cela fait beaucoup de choses quand même dans une relation ! Et je ne suis pas toujours armée pour y arriver avec mes petits bras et mon petit cœur !

Et si la réponse était dans mon cœur en fait ? Et si ma réponse elle était dans ton regard toi que j’aime et que j’apprends à regarder.

En étant dans ma relation avec toi, je décide d’apprendre un peu plus sur qui je suis mais j’apprends surtout à entendre parler mon cœur.

Comment on entend son cœur ? Comment on sait que cette relation va devenir la Belle relation ? Grâce à toi, grâce à moi.

Parce que je serai Bien Aimé e avec toi, parce que tu seras Bien Aimé e avec moi.

Toi que je regarde danser, rire, parler, agir. Toi que j’essaie de ne pas juger mais que j’essaie d’ACCOMPAGNER.

Oui voilà la réponse est dans l’accompagnement.

Je t’aime parce que j’ai décidé de t’accompagner un certain temps, je t’aime parce que c’est mieux de se tenir la main ensemble.

Je t’aime et c’est une belle relation parce que peut-être qu’un jour mon amour continuera en silence parce que tu décideras d’aller ailleurs. Mais mon cœur t’accompagnera. Il continuera à battre aussi pour ton chemin. Il continuera à battre le rythme de tes pas.

Je décide d’être Bien aimé e parce que j’ai décidé de t’accompagner à tes côtés et te laisser vivre ta vie, faire tes choix.

Mais je ne te détesterai pas, j’aurai mal oui si tu me quittes, si tu pars.

Mais mon cœur a décidé d’accepter d’être ton accompagnatrice.

Je ne suis pas ton amour, je suis l’amour à tes côtés pour un moment.

Que ce moment dure, s’arrête, se brise, s’éternise…

L’amour est une porte ouvrant sur différents passages : Présence, séparation, joie, tristesse.

Le chemin de l’amour est notre accompagnement.

Alors oui si j’étais Bien Aimé. e finalement, si j’acceptais de me dire que celui que je regarde aujourd’hui et qui fait vibrer mon cœur a son chemin et que j’ai aussi le mien mais Ensemble on a décidé de s’accompagner.

Accepter le chemin de l’autre et ne pas le couper de l’accompagnement de sa vie.

Comprendre et accepter que d’autres Belles relations existeront aussi.

Et si j’étais Bien Aimé e enfin en acceptant déjà que la Belle relation c’est celle qui commence sur deux chemins côte à côte et qui se caressent simplement.

Je t’aime parce que tu marches tout seul, je t’aime parce que tu avances un pas devant l’autre tout seul.

Tu m’aimes parce que mon chemin continue.

Et si j’étais Bien Aimé e dans le flot des mains que je prendrai pour m’accompagner. Et si j’étais Bien Aimé e aussi dans mes séparations, dans mes souffrances, mes unions, mes joies.

Et si tu étais Bien Aimé e en m’acceptant telle que je suis.

Et si j’étais Bien Aimé e enfin avec toi qui as compris qu’ensemble on allait cheminer.


Voir aussi les écrits suivants