L’enfant et les adultes

Notre relation « le temple des cœurs »

Quand on évoque l’enfant et les adultes, immédiatement on pose le constat d’un déséquilibre apparent. Entre l’éducation où on répète que l’enfant est libre ou celle que l’enfant doit obéir, je constate combien de familles sont parfois perdues. Cette relation ne se joue pas uniquement avec les parents mais bel et bien dans chaque rencontre entre un enfant et un adulte à savoir les différents accompagnateurs de vie qui se présenteront sur son chemin durant son enfance et son adolescence.

Nelly Delas - Auteure

C’est un regard aujourd’hui que je vous propose de poser pour mieux comprendre la Relation humaine entre un jeune et un adulte.

L’enfant et l’adulte : Notre Relation.

Un sujet qui mérite aujourd’hui qu’on y apporte quelques éclaircissements, que l’on y définisse les enjeux afin de mieux la vivre en pleine confiance et conscience.

Les parents et les enfants sont responsables conjointement. Rajoutons à ceci que les enfants suivent et coopèrent dans ce duo. Malheureusement on ne comprends pas toujours ce fonctionnement. On se perd dans des rôles étroits dans lesquels nous pouvons avoir l’impression de ne pas être au bon endroit.

Faut-il le punir ?

Faut-il l’obliger à obéir ?

Faut-il le laisser faire ?

Qui suis-je comme maman ? Qui suis-je comme papa ? Qui suis-je face à lui ? Qui est il pour moi ?

Qu’ai je à apprendre de ce lien ?

Autant de questions qui mettent le cœur en émoi d’un côté comme de l’autre. Car dans notre relation avec les enfants naît la question des responsabilités et de la place que chacun doit y trouver. Quelles sont alors ces responsabilités qu’on a trop tendance à cloisonner ?

On met très souvent chaque individu dans un rôle et cela peut bloquer. On ne voit que l’apparence du duo. Il n’y a pas de fluidité relationnelle. La Relation enfant adulte devient un jeu de rôles vivant en oubliant l’essentiel à savoir l’être, l’inconnu de cette rencontre et ce que nous sommes sur notre chemin.

En effet, on essaie de trouver les solutions à une éducation pas toujours évidente à gérer et à accueillir. On se crée beaucoup de culpabilités tant du côté de l’adulte que de l’enfant. Et on se demande alors parfois pourquoi on se retrouve sur ce chemin quand on n’en peut plus.

L’enjeu pourtant est dans la RELATION d’êtres, entre les deux responsables et dans la compréhension de celle-ci. On ne peut inévitablement passer à côté des tensions, des incompréhensions lorsque le monde de l’adulte croise celui de l’enfant.

Mais l’essence de cet enjeu est bien dans la vie. Comment VIVRE cette relation ? Quel lien se met en place dans ce face-à-face ?

Le Temple des cœurs et ses 5 piliers

Je suis responsable en tant qu’adulte et l’enfant également. Se rajoute à cette capacité le fait que l’enfant coopère. C’est la base de la relation. L’adulte a des responsabilités diverses envers l’enfant. Et l’enfant est la plupart du temps en réponse face à cela. Ses réponses peuvent alors générer des sources d’incompréhensions, de troubles mais aussi être créatrices d’amour et de cheminement personnel. Pour créer le temple de la Relation, ce que je nommerai ici le temple des cœurs, se dessinent 5 piliers. Ces piliers sont essentiels à percevoir, à entendre et à comprendre pour les intégrer dans la Relation.

PILIER 1 : La responsabilité du Besoin.

Tout d’abord les adultes ont des responsabilités sociales car elles répondent aux besoins de l’enfant et elles le sécurisent. C’est la protection vitale. C’est la base. S’il n’y a pas de cadre sécure, le jeune ne sera pas dans la relation. Il n’aura pas confiance. Et l’adulte se retrouvera seul à devoir sans cesse le rattraper.

PILIER 2 : La responsabilité de la Qualité.

La qualité de la relation. L’adulte est le gardien de ce lien. C’est lui qui en garantit sa qualité, sa nature. L’environnement de qualité, le lien protecteur. Chacun a son espace de qualité pour vivre ensemble.

PILIER 3 : La responsabilité de la Personne

L’engagement personnel est propre à l’adulte et à l’enfant. En effet l’adulte a la responsabilité de sa vie, ce qu’il en fait, ce qu’il montre, ce qu’il véhicule. Ses choix, ses pensées, ses actes, ses émotions, ses valeurs, ses interdits, ses limites. L’enfant de son côté est dans cette même responsabilité de vie, néanmoins la différence c’est qu’il a besoin que l’adulte l’accompagne en lui apportant de l’aide pour assumer cette responsabilité et la rendre concrète et réalisable.

PILIER 4 : La responsabilité de la Beauté

L’adulte est le guide de cette relation. C’est lui qui pilote ce duo et qui en donne la couleur, le son et l’énergie de vie. On est dans ce qu’on pourrait appeler la beauté de la responsabilité. Avoir le cœur ouvert à l’enfant. Avoir en quelque sorte la vulnérabilité d’accueillir cet enfant qui est venu à nous et faire en sorte de guider cette relation dans la beauté, l’énergie de vie, l’évidence. Cette responsabilité de la Beauté met en vie la relation.

PILIER 5 : La responsabilité de l’Amour

L’amour entre l’adulte et l’enfant. C’est le creux de la relation, c’est le cœur de la relation. Quelque soit les étapes de vie, les surprises, les tourments, la relation se nourrit d’amour. Sans amour il n’y a pas de relation. Un enfant sans amour sera en carence toute sa vie. C’est une blessure qui s’installe et que nous gardons.

Alors vous me direz que l’amour paraît être une évidence dans la relation entre les enfants et les adultes. En effet, dans les familles, l’amour a pleinement sa place et s’installe naturellement et quelque soit les différentes façons de faire exister cet amour au sein du foyer.

Il s’agit surtout de considérer la place de l’amour aussi dans d’autres cadres où l’enfant est en contact avec un autre adulte qui ne fait pas partie de sa famille, un autre accompagnateur de vie. Certains diront que ce n’est pas de l’amour qui doit se créer. C’est une distinction entre l’amour parental qui serait donc à différencier des autres amours donnés par les autres.

Ce qu’on sait pourtant de la définition première de l’amour c’est que c’est un sentiment intense que l’on peut éprouver en créant une certaine proximité. Il y a alors différentes formes d’amour, différents liens d’amour dans les relations d’adulte à enfant.

L’amour d’un papa, d’une maman ne sera pas le même que celui d’un grand parent, d’un grand frère, d’un éducateur, d’un enseignant au premier abord. Pourtant la responsabilité de l’amour devrait être une évidence. Si on considère l’amour dans sa dimension indispensable dans toute relation.

Aimer inconditionnellement l’autre dévoile délicatement le chemin de la relation.

Et ce pilier 5 fait partie intégrante de la nature et de la vie de la relation entre l’enfant et l’adulte.

Ces 5 piliers sont le mouvement de la vie. Accueillir, aimer, accepter que ce soit dur, prendre conscience qu’il n’ y a pas de réponse exacte à ces relations mais qu’il y a certainement un autre regard à y porter.

Oser créer un temple moderne où le cœur de l’enfant rencontre celui de l’adulte. Mieux s’écouter, parler au cœur de l’humain.

La relation entre les adultes et les enfants devrait être un temple moderne où chacun parle dans son cœur.