La peau, mémoire de nos émotions

 

La peau, mémoire de nos émotions

La peau est l’organe le plus important chez l’humain. Ce sont cinq millions de cellules sensorielles qui réveillent le corps en douceur.

La peau ressent tout. Elle est une mémoire de nos émotions. C’est au travers du toucher, dès petit que s’est construit notre personnalité.

Le psychanalyste Didier Anzieu parle du «  MOI-PEAU ». Notre personnalité se formerait donc dans la conscience de la peau, dans tout le champ communicationnel que nous avons entretenu dans le toucher avec les autres.

Nous allons donc toute notre vie vivre ce développement de notre conscience avec notre peau qui sera le messager de notre vie intime et et de notre relation intérieure avec les autres. Et c’est donc une nouvelle fois tout un chemin à parcourir pour la douceur afin arriver jusqu’à l’extase du frémissement de l’épiderme.

Nous rougissons, nous frémissons au contact de la caresse. Les couples qui se retrouvent dans le peau à peau s’offrent l’espace de libération dans la reconnaissance de l’autre et dans sa propre connaissance à soi. C’est l’abandon des faiblesses, des blessures enregistrées par la peau.

Nous revenons à la conscience de notre peau par le contact de l’autre peau. Nous renouvelons cette ressource ensemble et nous atteignons la douceur.

Se déshabiller et se retrouver l’un contre l’autre dans la nudité réveille notre douceur, notre conscience de la peau mais aussi notre parole intérieure. Il n’est pas rare que cette parole soit d’un autre ailleurs.

Nous communiquons au travers de ce contact nos non-dits, nos silences, ce qui ne sort pas.

La rencontre aux corps va mettre de l’enchantement dans cette parole intime des partenaires.

Les couples qui aiment se retrouver l’un contre l’autre, corps à corps, soit dans un instant de chaleur, ou de massage, sont reliés au parfum de la peau de leur partenaire, sont connectés au regard de la peau sur l’amour, sur la vie.

Certains corps rougiront, d’autres auront froid, d’autres auront tellement chauds et c’est alors toute l’histoire passée, toute l’histoire à écrire qui se fait une place dans la douceur du peau à peau, dans. le "moi-peau".

Des corps sont faits pour se voir, des corps sont faits pour ne jamais se toucher, des corps sont faits pour communiquer au-delà du visible, des corps sont nés pour s’aimer en douceur.

Le texte en entier ici

Et pour aller plus loin

Le peau à peau, une magie à retrouver adulte.