On pourrait avancer ensemble main dans la main

On pourrait avancer ensemble main dans la main

 

L’engagement dans le commun de nos vies serait-il celui uniquement que l’on prend à un moment dans son couple et qui pourrait se sacraliser en mariage ou serait-il celui qui vient toucher le pardon en soi pour l’offrir à l’amour, pour le donner à celui qui est dans notre cœur ?

On pourrait alors avancer ensemble et entendre nos coeurs battre en même temps. Ils battront ensemble à la cadence de notre amour propre, celui qui est au fond de nous.

Avancer ensemble ne veut pas dire chanter la même note.

On pourrait avancer ensemble simplement en se frôlant les épaules, en se tenant la main et en parlant de la vie. En accueillant tous nos pardons intimes, blessants, tous ces pardons de l'âme qu'on n'avait pas réussis à se dire tout seul.

De cette vie solitaire qui n'est pas celle qu'on croit tracer. Elle est celle avec laquelle parfois on a bien du mal à se sentir fort. Elle est celle qui nous chuchote dans un murmure lointain que l'amour n'a rien de solitaire. L'amour c'est une porte à deux, c'est un amour conscient qui nous dit que l'on pourrait avancer ensemble et se sentir engager dans l'acte d'amour, dans l'acte d'aimer quelqu'un.

Se tenir la main et sentir la corde de notre être se tendre à un tel point que finalement elle pourrait se casser de temps en temps.

Cela nous fait prendre conscience que l'amour réunit des êtres blessés.

Mais en décidant de faire ce chemin ensemble, on arriverait peut-être à raccorder les deux bouts et en faire un noeud de l'évidence, un noeud du coeur. Des doigts qui s'enlacent et qui croisent les fils de leurs destins.

Et finalement on pourrait avancer ensemble en s'écoutant dire les plus belles choses et les plus douloureuses aussi.

Car l'amour conscient, l'amour du merveilleux, l'amour du vrai c'est se toucher une bonne fois pour toutes et sentir cette connexion de l'amour à deux.

On pourrait alors avancer ensemble et se dire qu'à deux c'est tellement mieux que d'être seul sans corde, sans main, sans rien.

Ce rien qui fait partie de nous, ne l'oublions pas. Ce rien du toujours, ce rien de l'intérieur qui nous fait sentir unique.

Et si l'amour à deux avait ce quelque chose d'autre mystérieux qui nous fait prendre le chemin et avancer pour de vrai, qui nous fait comprendre que le pardon ensemble nous fait nous aimer aussi.

Aller dans le mouvement de la vie, aller dans le mouvement de soi avec l'assurance que l'amour est un accompagnateur et non un guide.

Et oui, on pourrait avancer ensemble et c'est tout.