Ils ont bombardé une maternité ! 

Ils ont bombardé une maternité ! 

De quoi pâlir d’effroi!

De quoi hurler face à cette barbarie sans limite ! 

Toucher le cœur de la vie. Vouloir la mort à la place de la naissance. 

Face à tant de nouvelles, comment ma plume ne peut elle pas s’exprimer. 

Au fond de moi, une peur est là. 

J’ai peur de la guerre mon enfant et je crois que cette crainte au fond de moi ne me quitte pas. 

Une plume peut écrire l’avenir mais elle ne pourra jamais effacer ce passé qu’ils sont en train de créer sur le chemin de ta vie. 

Alors nous devrons apprendre à devenir résilients face à ces traumas que le monde créé. 

Où est le cœur de la paix, de l’unicité d’amour ? 

Certainement pas dans les drames qui se déroulent mais certainement au fond de nous ❤️

Pourquoi ai je ce ressenti depuis des semaines d’une énergie en opposition, d’une profonde solitude et qui ce matin tremble lorsque j’apprends qu’ils ont bombardé une maternité ! 

Recentrons nos cœurs, nos mouvements de compassion, d’accueil dans la souffrance des uns et des autres. 

Nous ne pouvons tolérer, accepter cela. 

Nous avons plus que jamais besoin d’être entourés de ceux qu’on aime. 

Ne les laissez pas, ne les abandonnez pas. 

Il est temps de penser union plutôt que égocentrisme. 

Réunissons nos valeurs et nos douceurs. 

Ils ont bombardé une maternité ! 

Jamais je ne te dirai mon enfant que la guerre est une réponse. 

Elle est un crime. 

Et c’est tout. 

Nelly