Le syndrome du jumeau perdu, un amour sans fin qui peut s’écrire

Le syndrome du jumeau perdu c’est quand lors de la grossesse de votre mère, l’un des deux foetus ne s’est pas développé et que celui qui a vécu ne l’a jamais su.

Alors inexorablement, vous allez ressentir en vous un amour sans fin, une quête vers l’autre toute votre vie. Vous vivez des symptômes liés à la disparition de ce jumeau. Et vous pouvez mettre des années avant de l’identifier comme une réponse à votre profond mal-être, votre solitude insurmontable et votre hypersensibilité.

Parfois cette vérité du jumeau perdu n’est jamais révélée et parfois elle est découverte de façon inattendue.

Une chose est certaine, ce syndrome du jumeau perdu est relié à votre existence et il peut vous faire énormément souffrir. Vous aurez du mal à aimer, à être dans des relations. Vous êtes dans une quête d’un amour sans fin. Seule la personne qui saura dialoguer avec votre âme, pourra vous redonner foi en l’amour.

Ce syndrome est difficile à diagnostiquer. Il faut pour cela faire un retour à soi très profond pour essayer de comprendre si nous avons eu cet attachement in utéro.

Ce sentiment de solitude, de manque d’amour, de sensibilité qui pourrait être exacerbée, d’une culpabilité sans cesse en vous sont des troubles psychiques qui peuvent endommager votre vie et vous empêcher d’aller vers les autres.

Vous vivez une peur profonde d’être déçu par l’autre. Cette altérité positive devient une adversité en vous.

Quand un enfant survit et que l’autre non, vous portez en vous ce syndrome du survivant revenu peut-être d’une bataille à la vie.

Cette guerre avec vous-même, cette place que vous avez eue alors que l’autre non peut vous rendre vulnérable et coupable.

Je mettrai alors en parallèle ceux qui ont un jumeau qui a vécu. Le lien géméllaire est aussi source de symptômes ambivalents. Vous sentez une antinomie, une opposition parfois. Certains seront liés corps et âme dans la réalité. D’autres s’affronteront encore pour vivre coûte que coûte dans cette vie.

Autant de liens et d’explications qui troublent notre place certaine et notre accomplissement.

Le monde du jumeau amène au pouvoir de chacun et se retrouve en proie à sa propre résilience. Tout est une question de survie et pour cela il faut sentir en soi son monde et cette volonté d’être avec soi et avec les autres.

Ce travail d’acceptation de la perte de l’autre ou du détachement avec son jumeau est la quête d’un amour sans fin que vous retransférez vers l’autre.

Vous chercherez l’amour exclusif avec un homme ou une femme, vous ne pourrez ressentir votre vérité et votre entièreté qu’au travers l’échange fusionnel.

Pour combler cet amour sans fin, il faudra pourtant faire des choix pour éviter de s’enfermer dans la solitude.

Se faire confiance en ce que vous pouvez offrir même avec des trous dans l’âme. En effet, le tout pour le tout avec quelqu’un ne peut laisser de place à votre espace individuel. Soyez en confiance avec cet amour et acceptez que l’autre puisse simplement vous apporter son amour sans attente ou sans espoir de tout combler.

Le risque d’être en relation avec quelqu’un qui souffre de ce syndrome du jumeau perdu c’est qu’il vous culpabilisera de ne pas donner assez d’amour.

Mais l’amour n’est pas une unicité, il est un pluriel sans cesse. L’unicité est un leurre et une douleur. Car jamais personne ne peut faire un avec vous. Cela n’existe pas. En revanche, l’autre peut faire partie de votre équipe, de votre monde si il sait le caresser avec amour.

Si vous cherchez à vous reconnecter à votre jumeau perdu, ou si vous cherchez à savoir si vous avez vécu ce lien géméllaire lors de la grossesse de votre maman, vous pouvez faire un exercice simple thérapeutique.

  1. Prenez un carnet d’écriture et un crayon.
  2. Ecrivez sur une page tout ce que le jumeau évoque pour vous.
  3. Puis, fermez les yeux et méditez sur la grossesse de votre maman. Imaginez-vous dans ce cocon du ventre maternel. ressentez la chaleur du liquide amniotique. Imaginez cette retrouvaille à votre vie in utéro.
  4. Puis de retour, de cette méditation que vous pouvez faire avec une musique relaxante, écrivez sur votre carnet en écriture automatique c’est-à-dire sans réfléchir, sans blocage. Libérez votre expression. Accueillez ce qui s’écrit comme un message pour vous, pour avoir des réponses.
  5. Une fois que vous sentirez le crayon s’arrêter, relisez ce que vous avez écrit et voyez si des messages à ce lien du jumeau perdu apparaît.

L’écriture automatique est une source incroyable. Elle a cette capacité à nous retirer du monde contraint pour aller vers celui de nos ressentis.

La connexion à notre inconscient peut être révélatrice de vérités sur notre passé, notre présent et notre futur. Ecrire sans penser à rien. Laissez couler les mots, les phrases sans contrôle. L’écriture automatique est un mode d’écriture où ni la volonté, ni le contrôle, ni la conscience n’interviennent directement.

Le syndrome du jumeau perdu , un amour sans fin est un mystère pour soi et pour les autres. N’ayez pas peur de découvrir cette vérité. Ne craignez pas de dire aux autres que vous souffrez de cette quête. Certains ne comprendront pas cette personne atypique que vous êtes et d’autres l’aimeront profondément. Ecrivez votre histoire, témoignez de ce que vous vivez.