A vous les hommes résilients

Texte écrit en écriture intuitive.

A vous les hommes résilients qui savez entendre le bruit que fait l’amour quand vous enlacez des bras, quand vous frôlez la tendresse d’un soir, quand vous taisez les mots éteints d’un coeur brûlant à la douleur. La résilience de ces hommes est un tremblement de l’océan quand vient le jour et que tout s’effeuille à la lumière du soleil quand les vagues frôlent le sable. La résilience se cache, elle se faufile, elle se trouble devant le miroir de l’humanité qui n’ose plus se montrer dans sa vulnérabilité.

La sensibilité de la résilience

Il y a des hommes résilients qui ne cesseront jamais de grandir à chaque vague qui les bouleversera. Ils ont la sensibilité plantée dans leur coeur. Un pilier qu’ils ne sauraient casser car sinon ils tomberaient encore et encore.

Ils sont uniques, et ressemblent à ces flots de l’océan qu’on observe au lointain.Ils ont le coeur sensible et font de leur âme un miroir dans l’eau qu’ils ont appris à briser quand tout va mal, pour ensuite recoller ces morceaux et continuer à exister dans leur résilience unique et profonde.

C’est vrai que la résilience touche leurs secrets. On reçoit leurs messages quand on les voit se tenir debout face à nous coûte que coûte comme des arbres effeuillés et sensibles à la force des éléments.

Oui je ne voudrais pas te laisser partir toi l’homme résilient que j’admire, celui qui tremble dès que la nuit se fait louve et dès que le soleil se fait tambour battant.

Comment reconnaître cette résilience?

Je n’aimerais pas t’enlever cette carapace seule car j’ai peur d’y voir toutes les fêlures de ton âme que tu as tant de fois voulu cacher. Reconnaître cette résilience c’est en quelque sorte regarder un objet cassé en mille morceaux qu’on découvre un matin sans aucune raison et qu’on aimerait réparer avant de se faire fâcher.

L’âme se cache, l’âme se meurt , l’âme renait dans un corps d’homme résilient.

Ces blessures inoubliables en toi que tu as destinées au temps du passé. On les reconnaît, on les identifie. Car les hommes résilients ont l’amour en sillage. Ils sont le trouble d’un envol de papillon qu’on observe ébahis par tant de grâce.

Ils viennent se brûler près des rayons pour que plus rien ne soit comme avant car c’est en se brûlant l’âme qu’on devient un homme résilient, qu’on renait de ses cendres tel un phénix.

Après tout n’est ce pas la renaissance attendue de la résilience.

La puissance des hommes résilients

Oui j’ai le coeur qui s’arrête quand je vois ta puissance masculine, ta polarité divine me chuchoter que l’homme et la femme ne font qu’un et que c’est ensemble qu’ils réussiront à vivre. C’est ensemble qu’on est plus forts.

La puissance de la résilience des hommes se tait face aux abois de la nuit, face aux cris du chien loup. Mais elle sait comment attraper les os cachés de l’âme éperdue et comment caresser la tendresse d’un nuage où tout s’est éteint dans sa vie.

La résilience des hommes ne dit rien. Elle sait. Elle comprend. Elle pardonne aussi et surtout elle n’abandonne jamais. La puissance des hommes résilients n’est pas fantôme elle est onde, elle est transparence et sève qui coule sous nos pieds dans la terre.

Les blessures dans la résilience

On en tire des tiroirs quand on observe ces hommes sensibles, ces hommes à la mémoire cassée.

On les regarde et on se dit qu’on aimerait tellement apprendre encore d’eux pour qu’on avance un pas puis un autre au milieu de ces blessures et qu’on entre dans cette profondeur intime.

C’est alors au milieu de la nuit que j’aimerais te prendre dans mes bras mon homme résilient, celui que j’aime plus que tout. Quand tu fais semblant d’être plus fort que quiconque et quand j’aimerais te dire que non. Ne sois rien, reste qui tu es sans aucun artifice et on saura ensemble comment se combler de notre amour.

Les hommes résilients ne sont pas manipulateurs. Ils ne vous laissent pas dans le silence et l’oubli. Ils savent que la mort fait bien trop de mal et que cette douleur n’a d’existence que dans la renaissance d’un amour ensemble, d’une connexion évidente entre nos deux coeurs.

Je voudrais dire aux hommes résilients qu’ils peuvent sortir du creux de la vague.

Trempé par les larmes, cueilli par l’obscurité de la grotte où ils ont tout caché, l’homme résilient peut avancer et regarder de toute sa grandeur l’amour et puis c’est tout.

Attendre que tout revienne comme avant, comme après, comme maintenant et enfin accomplir sa vie. Ils tentent de se rapprocher de nous et pourtant c’est au vent des sables qu’on les aperçoit au loin et qu’on se dit alors qu’ils sont amour et qu’on peut avoir confiance en eux.

A lire:

La femme résiliente.