Ces personnes que l’on a aimé si fort deviennent des étrangers un jour

Ces personnes que l’on a aimé si fort deviennent des étrangers un jour et cela vous éteint le coeur pendant un long moment. Vous ne savez plus trop comment ça s’est passé, à partir de quel moment tout a basculé. Pourtant vous y avez mis beaucoup d’espoir à entretenir, à garder ce lien, même envisager de reconstruire autre chose avec cette personne mais cela n’a pas été envisageable.

La rupture est brutale et plus rien ne pourra vous faire revenir en arrière.

Des regrets, des pleurs , de la colère ont laissé place à cet amour si grand que vous éprouviez l’un pour l’autre et c’est alors que du jour au lendemain, vous vous regardez blessés dans l’âme, épuisés dans le corps et plus rien n’est possible.

Plus rien ne se dit. La parole d’amour ne s’écrit plus entre vous et c’est autre chose qui arrivera sans l’un et sans l’autre désormais. A l’opposé de quand on aime encore quelqu’un on a toujours quelque chose à lui dire ou à lui écrire jusqu’à la fin des temps.

Aimer quelqu’un avec tant d’amour que vous lui avez donné, que vous avez reçu et qui brutalement devient un tapis de poussière, peut vous étrangler d’émotions douloureuses et amères.

C’est comme une poussière d’étoiles que vous avez laissée partir, s’envoler vers d’autres cieux.

Les souvenirs resteront, les empreintes indélébiles de votre vécu ensemble seront là quelque part en vous, dans un ailleurs intime et étranger.

Mais tout sera fini car certaines relations doivent s’arrêter et devenir autre.

Soit dans l’oubli, l’indifférence, la mascarade, l’amitié mais l’amour ne vous unira plus.

Un enfant ou deux vous réunira probablement et vous préserverez tant que possible ce couple parental jusqu’à temps que votre enfant grandisse et qu’il n’aie plus besoin de ce repère.

C’est alors que cette personne que vous avez tant aimée deviendra cet étranger.

Vous ne pourrez jamais l’effacer car si votre amour fut c’est qu’il devait exister.

Mais si votre amour s’est éteint c’est qu’il doit revivre ailleurs dans un autre temps ou jamais.

Mais regardez alors le chemin comme un parterre de souvenirs où la tristesse peut vous reconstruire, où les rêves peuvent aussi reconsidérer l’amour dans votre vie et laisser la place à demain et quelqu’un d’autre.

C’est douloureux de regarder quelqu’un qu’on a serré si fort dans ses bras avec qui l’amour fut total, absolu, fusionnel et qui devient plus tard cet étranger aux valises qu’on ne veut plus porter pour lui, aux voyages qu’on ne veut plus partager.

Votre relation brisée se passe de mots. Elle a désormais cette écriture silencieuse que vous pourrez exprimer dans vos journaux intimes, ou bien garder secrète dans vos confessions introspectives .

Ces personnes que l’on a aimé si fort deviennent des étrangers parce que vous ne pouvez pas vivre éternellement le coeur en attente, le coeur en deux.

Un coeur est plein, un coeur est entier et ne peut sans cesse survivre à l’amour.

Quand la rupture est là, quand la séparation est présente alors il faut accepter de partir maintenant et ne plus revenir. Ne plus se retourner les yeux remplis de larmes et de regrets pour ne pas qu’il voit, pour ne pas qu’il pense.

Je me suis toujours demandé comment on arrive ainsi à prendre cette décision avec force et détermination de partir à un moment précis alors que tout est là autour de soi. Mais cet instant où plus rien n’existe en soi, où le désert affectif a pris sa place et laisse venir le vide, les regrets, les reproches, les manques et ce qu’on ne veut plus.

En cet instant , vous êtes parti et c’est la fin. Les mains se détachent et chacun retourne dans son univers loin l’un de l’autre.

Deux âmes étrangères qui se quittent, ce sont deux âmes qui se sont aussi tant aimées aussi.

Dans leur histoire, ils ont écrit des je t’aime et désormais ils écrivent des silences.

Il ets alors nécessaire d’accepter et de ne plus s’en vouloir éternellement de ne pas avoir réussi à tenir, de ne pas avoir su faire mieux. La culpabilité est suffisante et elle doit aussi laisser la place à la vérité de soi.

Laisser l’amour venir pour de vrai, l’apprécier, le vivre et puis accepter aussi qu’il peut partir ainsi comme un bateau laissant quelques vagues d’amour, des effluves de caresses et puis apercevoir au loin quand il disparaît qu’un horizon nous attend.

A lire:

La tristesse a cette écriture thérapeutique qui nous fait grandir.

L’écriture et l’amour, on était bien ensemble, on s’écrivait, on s’aimait.