Ecrire entre les lignes

Texte écrit dans le cadre d’un atelier d’écriture intuitive avec Micaele que j’ai accompagnée pendant 6 mois. Nous avons écrit ce texte à deux mains. Si vous voulez en savoir plus sur cet atelier intime et révélateur de soi, contactez-moi!

Ecrire entre les lignes pour me souvenir, pour me souvenir de l’essentiel, pour me souvenir de qui je suis. Pour communiquer avec mon âme, pour converser avec ma sagesse intérieure, mon seul et unique guide. Je prends alors le crayon posé sur la terre, qui m’attend. Je crée l’encre avec laquelle je vais écrire grâce à la terre et la pluie.

L’écriture intime

J’écris le seuil de mon histoire au seuil de cette porte entrouverte que j’ose pousser légèrement sans savoir ce qui m’y attend. J’ose rentrer dans cette demeure intime que je reconnais où j’ai vécu vie après vie, où je naquis, où je grandis, où j’évolue dans un univers infini.

Je remplis mon coeur de cet espace, de cet amour que je ressens et je prends place comme on trouve sa place à l’intérieur de soi-même. Je respire cet endroit qui me ramène à tant de souvenirs touchés dans le creux de mon ventre, dans le creux de mon coeur sans jamais pleurer l’oubli.

Mon âme sait très bien que je reviendrai toujours à elle, même quand je me perdrais. Oui je reviendrai car mon âme et moi-même sommes issues du même encrier, du même rayon solaire, plume universelle dont je me sers pour écrire entre les lignes de ma terre intérieure.

Terre d’argile, déesse lunaire, femme créatrice, matrice universelle, féconde et puissante. Je me révèle dans les interlignes où je me permets d’être nue et libre devant la naissance du monde. Il n’existe pas de frontière dans l’écriture d’âme entre les lignes.

L’écriture entre les lignes

Le voile subtil s’envole délicatement pour laisser les mots s’exprimer et me parler dans leur plus beau secret. A chacun son secret. Le secret peut être simple, peut sembler anodin presque trivial au point où on peut oublier de le sonder, de l’apprécier, de le vivre. Le secret peut être parfois juste bien quelque soit l’endroit où on se trouve et se laisser alors traverser par la vie. Car la vie est partout et circule sans relâche. Peut-être s’agit-il de suivre le courant, de nager à côté de cette vie, de cette énergie jusqu’à devenir la vie elle-même dans toute sa simplicité.

L’amour me vient alors et je décide enfin d’écrire ces entre-deux de ma vie avec le coeur battant à l’unisson de mon âme et de tout l’univers.