Comment vaincre nos regrets grâce à l’écriture?

Il est préférable parfois de ne rien dire. Il vaut mieux écrire. Les regrets sont associés à une émotion négative. Quels sont vos regrets? Comment vaincre nos regrets grâce à l’écriture? L’écriture apaise les regrets, les colères, les frustrations, les injustices, les laisser pour compte. Elle vient confronter ce que nous avons sans cesse garder comme des silences emmurés et qui ne cherchent qu’à tout casser lorsque le coeur n’en peut plus. Certains trouveront la libération par la parole et d’autres par l’écriture. Les regrets s’apaiseront et deviendront alors une force pour chacun d’entre nous.

L’expression dit: ” Il vaut mieux des remords que des regrets.” Il vaut mieux agir plutôt que non. Comment nuancer cela pour mieux se comprendre et ne pas s’en vouloir?

Les regrets enfouis

Nous avons tous ces regrets enfouis qui ont trouvé leur cachette pour ne pas nous empêcher de vivre malgré tout. On attribue aux regrets ce sentiment d’avoir manqué quelque chose ou de ne pas l’avoir fait comme il faudrait. Pourtant les regrets ne sont pas à renier. Ils font partie de notre existence. Aussi étrange que cela puisse paraître c’est même très bon d’avoir des regrets enfouis car ils viennent oeuvrer avec vous dans un espace intime. Si vous vous refusez à accepter d’avoir des regrets ou si vous vous évertuez à bloquer vos émotions face à ces regrets, vous risquez de ne pas évoluer comme la vie nous le montre.

Les regrets enfouis peuvent être terribles car ils nous renvoient à notre place, notre action que nous n’avons pas osé exprimer. Combien d’histoires d’amour avez-vous laissé au bord du chemin, combien de mots d’amour n’ont pas été écrits, combien de sentiments cachés et silencieux se sont éteints au fil du temps et combien de lettres vous n’avez pas envoyé pour dire ce qui vous pesait, pour dire ce que vous aviez sur le coeur?

Les regrets sont soit bon pour nous soit ils nous empêchent de prendre des décisions.

La différence entre les remords et les regrets

Il y a les adeptes des remords et les adeptes des regrets. Cela montre combien nous sommes différents les uns et les autres. Cela dévoile combien notre vie dépend de notre action dans le monde, de notre perception du monde et surtout de tout l’amour que nous nous portons. On ne peut pas parler des remords et des regrets sans évoquer l’amour de soi en premier lieu.

Les remords sont cette capacité à agir, à être audacieux, à oser faire et à voir ensuite ce qu’il se passera, à assumer les conséquences pleinement.

Les regrets quant à eux se nichent dans la sécurité.

La différence entre les deux est donc dans le champ du positionnement que vous aurez face à des choix. Prendre telle décision implique une rencontre entre les remords et les regrets. Quelle voie choisirez-vous? Ce n’est donc pas si simple. L’expression ” il vaut mieux des remords que des regrets” est donc largement à nuancer. Comment choisir entre les remords et les regrets?

La réponse est en vous. Elle est au coeur de votre amour intime que vous vous portez avant toute chose.

En effet, la meilleure des réponses entre les remords et les regrets c’est celle de s’écouter vraiment sans se laisser perturber par les autres. C’est aller au coeur de soi dans sa sincérité, sa vérité, sa spontanéité, sa confiance. Renouer avec sa confiance personnelle c’est dialoguer avec ses sentiments intimes et ouvrir son coeur à son intuition. Pour se relier à cette intériorité, l’écriture est une porte d’entrée qui vous aidera à trouver le chemin.

Ecrire pour trouver la voie du regret salvateur

Si nous revenons aux regrets, il faut savoir que le mot regret vient de l’étymologie suivante: re-quiritari, composé de quiritari qui veut dire se plaindre. On comprend alors combien la complainte et l’appel à la consolation prennent leur place au fond de nous dès qu’il s’agit des regrets. On se plaint de ne pas avoir réussi, on se plaint de ne pas avoir agi. Autant de plaintes qui ne sont que des jugements contre soi. Nous sommes le pire tribunal qu’il soit. Certaines personnes se chargeront aussi de ces regards accusateurs et verront toujours ce que vous n’avez pas fait plutôt que le petit pas que vous aurez réussi à réaliser. Il n’empêche que ces plaintes sont des cris silencieux ou partagés qui nous creusent et nous alourdissent tant que nous ne trouvons pas un moyen de nous libérer.

Si une plainte a le droit d’exister, une consolation doit immédiatement faire sa place et c’est en cela que les regrets sont bons car dans cette dynamique vous prenez votre lampe et vous allez dans vos pénombres pour trouver les trous de lumière où vous faufiler, où exister ai-je envie de dire.

Alors pour trouver cette voie, l’écriture va vous accompagner vers ce chemin de réalisation, vers cette transformation des regrets en forces de vie.

Joachim Du Bellay dans son recueil ” Les regrets” nous partagent ses regrets autour de sonnets pour témoigner de son exil qui ne fut pas accidentel mais bien inévitable à sa vie. C’est bien dans ce côté consubstanciel que les regrets trouveront cette voie de la libération. Ecrire pour trouver la voie du regret salvateur. Pousser la porte de l’inévitable, de l’inconnu sans chercher à l’éviter

Comment vaincre nos regrets grâce à l’écriture?

Apprendre à gérer nos regrets de manière positive n’est pas toujours facile. Nous nous laissons plus envahir qu’autre chose la plupart du temps.

Pour cela, voici quelques étapes à réaliser avec des exercices d’écriture:

  1. Accepter: L’acceptation d’avoir des regrets est la première des étapes. Il est normal de ressentir des regrets. Un instant est toujours relié à cette forme d’idéal que nous projetons sans cesse sur la vie. L’exercice que je vous propose est d’écrire vos regrets du moment pour ensuite déterminer pourquoi ce sont des regrets. Qu’est-ce qui vous enferme dans ces regrets? Qu’est-ce qui vous a empêché d’après vous à la non réalisation de certaines choses?
  2. Se pardonner: Une fois qu’on a identifié et donc accepté que ces regrets faisaient partie de nous. Il faut les pardonner. Pour cela, soyez indulgent avec vous-même, écrivez une lettre de pardon que vous vous adresserez. Ne vous en voulez pas de ne pas avoir pris cette décision, d’être resté à cet endroit plutôt qu’un autre.
  3. La prise de conscience: En écrivant cette lettre du pardon à soi-même, une prise de hauteur va se créer. C’est alors que la prise de conscience sur votre vie crée sa place et votre évolution naîtra. Des regrets se résument à des moments. Un regret d’hier n’est déjà plus un regret d’aujourd’hui, gardez-le en tête. Nous évoluons à chaque instant et nous nous transformons sans cesse. L’exercice que je vous propose est d’écrire sur votre carnet intime le fil chronologique de votre vision de la vie. Passez en revue vos grandes étapes de vie et écrivez ce dont vous avez pris conscience sur la votre vie et la vie en général.
  4. Le présent: Plus vous resterez sur le présent, plus vous agirez en conscience et avec authenticité. L’amour de soi ne reste pas au passé. Il est ici et maintenant. Dans cet exercice d’écriture, vous allez tout simplement écrire ce que vous ressentez: vos joies, vos difficultés, vos peines, vos rêves. Déposez au travers de cette écriture expressive ce que vous êtes aujourd’hui. Le journal intime a de réelles vertus pour rester dans l’instant présent. Il est thérapeutique et en même temps nous pousse à rester relié au présent sans faire des allers et retours dans le passé et tout ce que nous n’avons pas réalisé.

Vaincre nos regrets grâce à l’écriture. Trouver nos réponses dans le mot écrit ou chuchoté dans nos intimités. L’important est de comprendre que nous sommes nos propres créateurs de vie et que nos réponses sont en nous. Le destin est un appel à nous réveiller sans arrêt; il n’est pas là pour nous offrir un dessein dans lequel nous serions des fantômes perdus. Il est là pour nous faire réagir comme nous le pouvons avec nos regrets et nos remords mais surtout avec notre identité.

L’écriture est l’acte de vérité et de retour à notre profonde existence.

A lire sur mon blog:

Les ricochets de notre âme c’est la résilience qui s’écrit.

L’écriture est là pour heurter et réveiller nos consciences.